L’existence de ce chemin  est le résultat d’un travail entrepris il y a plus de 20 ans ! 

C’est en 1992 que l’Office de Tourisme de Saint-Lizier, conscient de la richesse du patrimoine jacquaire de la Cité,  a commencé de travailler sur la  thématique du chemin souhaitant relier deux hauts lieux jacquaires : Saint-Lizier et Saint-Bertrand de Comminges.

En 1993, la Cité de Saint-Lizier sera classée « Commune Halte » sur le chemin du Piémont et en 1994 sera inaugurée la première  halte st jacques, crée par l’OT, qui assure depuis l’hébergement des pèlerins.

 En 1998, reconnaissance de taille : les principaux monuments de Saint-Lizier ainsi que l’église d’Audressein seront classés par l'Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture (UNESCO) au patrimoine mondial de l’Unesco dans le cadre du bien culturel en série "Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France". Ils sont des « jalons importants sur le chemin de st jacques" en témoignant du culte des saints, du culte à saint Jacques lui-même.

C’est cette même année que sera créée l’Association à vocation départementale  «  Le Chemin de Saint- Jacques du Piémont en Ariège-Pyrénées » se donnant pour mission de faire connaître et reconnaître ce chemin.

Un travail réalisé en partenariat avec les différentes collectivités : Conseil Général de l’Ariège, Communautés de Communes de Mirepoix, Pamiers, Mas-d’Azil, Varilhes, Val Couserans, Castillonnais  et Municipalité de Saint-Lizier auquel il faut associer la F.F.R P Ariège, aboutira le 31 janvier 2000 au classement du Chemin en sentier de Grande Randonnée GR78 de Mirepoix  à Saint-Bertrand de Comminges. Travail impressionnant auquel il faut associer toutes les équipes d’entretien des sentiers des collectivités, les offices de Tourisme et le Mairies concernées.

En 2001 les départements de l’Aude et des Hautes Pyrénées s’étant ralliés au projet le chemin sera classé GR78 de Carcassonne à Lourdes.

Cette même année le chemin sera valorisé par l’édition d’un topo-guide par la F.F.Randonnée Ariège : « étapes ariégeoises du chemin de st jacques » et la création d’un site internet par l’association jacquaire ariégeoise. Celui-ci  permit de faire connaître le chemin au-delà des frontières ariégeoises.

En partenariat avec les Communautés de Communes et le Conseil Général de l’Ariège, une signalétique spécifique  à ce chemin fut mise en place : mats d’information avec cartes et indication des hébergements.

 

En 2007, 2008 et 2009 dans le cadre d’un projet intitulé « valorisation du chemin de st jacques en Ariège » l’association jacquaire ariégeoise obtient des fonds de l'Union Européenne (LEADER+ ) - ce financement associé à celui du Conseil Régional, du Conseil Général, des Communautés de Communes permettra de réaliser les outils pour une reconnaissance du chemin au niveau national : dépliants, affiches, édition des fiches-étapes ariégeoises, réalisation d’une exposition itinérante.

 

L’année 2010 -  année jacquaire (la fête de la saint Jacques étant  un dimanche) -  a été  marquée par une grande marche-relais européenne  EUROPA COMPOSTELA organisée par tous les associations jacquaires de France à laquelle l’association jacquaire départementale a participé. Cette marche relais a été très suivie en Ariège.

 

L'association a également été très active ces dernières années  en favorisant  des rencontres internationales en accueillant notamment en Ariège  des associations du Brésil et d’Argentine.

 

Elle poursuit son travail de valorisation en participant activement, en cette année 2018, aux 20 ans de l'inscription des chemins de St-Jacques au patrimoine mondial de l'UNESCO.